« Why Do Election Polls Still Get It Wrong? », journée d’études le 13 décembre

bandeau_polls

Les instituts de sondage sont régulièrement mis en cause lorsque leurs pronostics électoraux ne se réalisent pas. Plusieurs éléments appellent à nuancer ce point de vue. D’abord, si l’on raisonne à l’échelle internationale, les prévisions des instituts sont plus souvent avérées qu’erronées et elles demeurent les prédicteurs les plus solides des résultats électoraux (Kennedy et al., Science, 355, 15-520, 2017). Ensuite, la variété des modèles et méthodes utilisés aujourd’hui en période électorale (des panels aux communautés online, en passant par les enquêtes en continu) montre l’intérêt des instituts et de leurs commanditaires pour une approche enrichie et une compréhension plus fine des phénomènes électoraux ; ce qui n’est pas sans traduire une forme de maturité du marché de l’opinion.

Cette journée d’étude vise à faire un état des lieux des bonnes pratiques employées aujourd’hui par les instituts de sondage, à travers notamment l’exemple des dernières élections présidentielles en France et des dernières élections parlementaires au Royaume-Uni. Elle est organisée par le Master Progis de Sciences po Grenoble et rattachée au séminaire Nouvelles approches du changement social et politique (NACSP) de l’équipe Gouvernance du laboratoire Pacte.

Programme

  •     13h45-14h : Accueil
  •     14h-14h30 : Polling Around the 2017 UK General Election, Joe Greenwood, Research Executive YouGov
  •     14h30-15h : 2016-2017. Une campagne de sondages en mode test and learn. Emmanuel Rivière, DG France Kantar Public
  •     15h-15h30 : 2016-2017. Tout s’est passé comme prévu. Ou presque… Jean-Daniel Lévy, Directeur du département Politique & Opinion d’Harris Interactive
  •     15h30-16h : Discussion générale

Animation : Pierre Bréchon, Professeur émérite, Sciences Po Grenoble Pacte.

pacte