Séverine Louvel nommée Membre Junior de l’Institut Universitaire de France

Severine_louvel

 

Félicitations à Séverine Louvel, Maîtresse de conférences en Sociologie, pour sa nomination comme Membre Junior de l’Institut Universitaire de France

Son projet,  « Une biologie sociale ? Incertitude épistémique et usage sociaux de l’épigénétique sociale », analyse comment l’épigénétique sociale – une forme d’incorporation biologique des environnements sociaux – renouvelle l’étude des déterminants sociaux de santé. Il vise à éclairer les incertitudes épistémiques et les usages sociaux d’une science émergente qui propose des modèles « biosociaux » de la santé :

  1. Socialise-t-elle les facteurs biologiques ou biologise-t-elle les facteurs sociaux ? Déplace-t-elle les démarcations entre sciences sociales et naturelles ?
  2. Les professionnels et les acteurs politiques s’appuient-ils sur ses résultats ? L’enquête sera essentiellement ethnographique.

Elle portera sur 6 programmes scientifiques porteurs d’enjeux politiques, en Europe et aux États-Unis, qui contrastent les contextes scientifiques et les attentes envers l’épigénétique sociale.

En savoir +
L’Institut universitaire de France a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l’interdisciplinarité, en poursuivant trois objectifs :

> Encourager les établissements et les enseignants-chercheurs à l’excellence en matière de recherche, avec les conséquences positives que l’on peut en attendre sur l’enseignement, la formation des jeunes chercheurs et plus généralement la diffusion des savoirs.

> Contribuer à la féminisation du secteur de la recherche.

> Contribuer à une répartition équilibrée de la recherche universitaire dans le pays, et donc à une politique de maillage scientifique du territoire.