Le peintre Arcabas nous a quittés…

Capture d’écran 2018-08-27 à 11.19.34Une pensée émue pour Arcabas qui s’est éteint le 23 août dernier en sa demeure de St Pierre de Chartreuse. L’IEP a tissé une profonde histoire d’amitiés et de rencontres avec ce peintre exceptionnel. A l’initiative de Jean-Louis Quermonne en 1965, il a réalisé pour nous deux tableaux, La guerre et La paix, qui évoquent le souffle, la poésie et la densité de son œuvre. Ces tableaux, qui trônaient dans la salle Domenach, ont été récemment restaurés et sont maintenant en surplomb apaisant dans l’allée centrale du nouveau bâtiment. Une des 18 nouvelles de l’ouvrage L’Institut (à paraître en octobre) en raconte l’étonnante trajectoire artistique sous la plume de Pierre Favre. On a tous en tête cette image saisissante du petit singe assis sur une vache démesurée, soufflant au clairon l’annonce de la paix. Arcabas pensait avec passion les représentations du tourment du monde. Dans la nouvelle On les voyait sans les voir, il confiait avec malice: « C’est moi, l’imbécile qui n’a rien compris et qui est sur la bête !  » …

Jean-Charles Froment

PS: Nous animerons un temps de mémoire et d’échange sur sa personnalité et son œuvre à l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux le 25 octobre prochain.