Informations sur les conditions de stage en situation de déconfinement

Avec le déconfinement, certains organismes accueillant des stagiaires vont progressivement reprendre leurs activités sur site.

Dans la mesure où les stages ne sont pas des contrats de travail, ils ne sont pas indispensables à la poursuite des activités des entreprises. De ce fait, le travail à distance doit être privilégié pour toutes les missions qui le permettent. Tous les stagiaires qui le peuvent doivent donc continuer à effectuer leur stage à distance ou accepter un nouveau stage à distance.

Lorsque le télétravail n’est pas réalisable ou pas pertinent, les stages en présentiel pourront dorénavant être autorisés.

Vous devrez vous conformer à toute recommandation en matière d’hygiène et de santé que vous recevrez de la part de l’organisme d’accueil et il est de plus de la responsabilité des entreprises de respecter le protocole national de déconfinement en :

  • limitant au strict nécessaire les réunions,
  • respectant les règles de distanciation,
  • permettant le port du masque lorsque ces règles ne peuvent être respectées
  • limitant les regroupements de salariés dans des espaces réduits,
  • annulant ou reportant les déplacements non indispensables,
  • adaptant l’organisation du travail, notamment grâce à la rotation d’équipes.

> Les stages se déroulant ou devant se dérouler sur le territoire

  • Pour les nouveaux stages, les conventions sont à renseigner selon la procédure habituelle via le portail des stages. Il sera précisé le régime du stage, éventuellement mixte (mêlant présentiel et télétravail), dans le masque de saisie réservé à cet effet.
  • Pour les stages ne pouvant se poursuivre à distance et reprenant donc pour tout ou partie sous un régime de présence dans l’organisme d’accueil, vous devrez télécharger un avenant à votre convention de stage depuis le portail des stages,  le compléter, le signer et le faire signer par votre organisme d’accueil. Vous le retournerez ensuite à l’adresse contact-stage@iepg.fr 
    L’espace carrière vous le fera parvenir en retour.

Nota Bene : votre stage ne pourra débuter ou reprendre sous un régime présentiel qu’après réception par l’organisme d’accueil de l’avenant signé par la Directrice de l’IEP (ou son représentant par délégation). Un temps raisonnable de 10 jours ouvrés est à considérer pour l’administration de l’avenant ou de la convention. Ce temps est à anticiper pour fixer une date réaliste de reprise effective de stage en présentiel (ou du commencement d’un stage nouveau en présentiel).

> Les stages à l’international

Seuls les stages se déroulant ou devant se dérouler au sein de l’UE sont autorisés sous les mêmes conditions que celles citées ci-dessus. Par conséquent les stages hors UE ne sont autorisés que sous le régime du télétravail, que ce soit pour les nouveaux stages ou pour les stages en cours.

Pour rappel : les stages ne pourront aller au-delà de l’année universitaire en cours soit, le 31 août pour les étudiants en A4, le 30 septembre pour les étudiants en A5.

Pour les étudiants en A5, il sera demandé au conseil d’administration qui se déroulera en juillet de statuer sur la possibilité d’autoriser la réalisation de stages entre octobre et décembre 2020. Rien n’est donc arrêté en la matière, cette prolongation est conditionnée par la décision du conseil d’administration.

> Concernant les stages pendant une année de césure :

Les césures doivent faire l’objet d’une demande formelle 

Si la césure est autorisée, aucune césure, et donc aucun stage, ne pourra débuter avant la validation de l’année (en juin pour la 1ère session de A3 et en juillet pour la 2ème session et début juillet pour la 1ère session de A4 ou début septembre pour la 2ème session) et avant inscription administrative sous le régime de césure avec accompagnement pédagogique. Les stages ne pourront débuter non plus avant signature de la convention de stage par l’ensemble des parties (un délai de 15 jours ouvrés est nécessaire pour ce faire).