À la rentrée 2016, 126 000 jeunes diplômés d’origine modeste sont éligibles à l’aide à la recherche du premier emploi

Par Camille Cordonnier, AEF


Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont présenté le plan bibliothèques ouvertes, lundi 1er février 2016.

Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon appellent les jeunes diplômés disposant de faibles ressources à se renseigner dès aujourd’hui pour déposer leur demande d’aide à la recherche du premier emploi (Arpe), dans un communiqué envoyé jeudi 28 juillet 2016. Il est précisé que « 126 000 jeunes diplômés d’origine modeste qui entrent sur le marché du travail en situation d’inactivité sont éligibles à l’Arpe à la rentrée 2016 ».

Cette aide, créée par la loi Travail, adoptée le 21 juillet dernier (lire sur AEF), permet aux jeunes diplômés de moins de 28 ans ayant reçu une bourse sur critères sociaux de toucher une aide pendant 4 mois afin de les accompagner dans leur recherche d’emploi.

Le ministère précise également le montant de l’aide en fonction des profils des jeunes diplômés :

  • 200 € par mois pendant 4 mois pour les jeunes diplômés de l’enseignement secondaire, par la voie scolaire ou la voie de l’apprentissage,
  • un montant équivalent à celui de la bourse sur critères sociaux perçue au cours de la dernière année de préparation du diplôme (de 100 € à 550 € par mois), pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur,
  • 300 € par mois pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur par la voie de l’apprentissage.

« Les formulaires de demande en ligne seront disponibles à compter du lundi 22 août 2016 », détaille le communiqué du ministère.