« Histoire(s) de la démocratie » par Pierre Rosanvallon le 29 novembre à Sciences Po Grenoble

bandeau_rosanvallon

 

Cet évènement se tient dans le cadre du SÉMINAIRE TEMPO – TEMPORALITÉS ET POLITIQUES
du Laboratoire Pacte (Equipes Régulations et Gouvernance)

Histoire(s) de la démocratie
Pierre Rosanvallon, Professeur au Collège de France

Mercredi 29 Novembre 2017 À 9H
Sciences Po Grenoble – amphi C

 


 

Discutants : Alain Faure (Pacte) & Aurélien Lignereux (LARHRA)

Parce qu’elle constitue une expérience problématique, portant en elle-même l’indétermination qui caractérise son cours, la démocratie est non seulement à appréhender dans l’histoire mais encore à saisir en tant qu’histoire – et une histoire ouverte. Comme telle, elle incite à faire de l’histoire un laboratoire pour penser notre présent. C’est du moins ainsi que la pratique Pierre Rosanvallon au fil de son oeuvre.

Pareil positionnement ne manque pas d’interroger historiens, politistes ou sociologues sur leurs propres approches. Inversement, la reconfiguration du contexte intellectuel, marqué ces dernières années par la poussée de nouveaux cadres de questionnement – tels que la prise en compte par des raisonnements contrefactuels des futurs non advenus, le prisme transnational qui force à repenser l’exercice comparatif, ou les ambitions réaffirmées d’historiens galvanisés par « ce que peut l’histoire » -, peut conduire à réexaminer l’histoire conceptuelle du politique que Pierre Rosanvallon a conçue et mise en œuvre.

De fait, écrire l’histoire de la démocratie tient aussi d’une expérience au long cours, rythmée par des essais successifs pour en suivre le déplacement de ses problématiques et même riche de tentatives pour y répondre. Assurément, le projet du Parlement des invisibles, soit l’opportunité offerte à tout-un-chacun de raconter l’ordinaire d’une vie, en a été une, qui ouvre alors sur une série de questions sur l’accès à la parole publique, à l’écriture participative et à la mise en récit, à l’usage aussi que l’on peut faire de ces sources provoquées.

bandeau_pacte


Pierre Rosanvallon sera également convié par Univ. Grenoble Alpes, dans le cadre des « Conférences d’exception »

« Populisme et démocratie au XXIème siècle »

mardi 28 novembre à 17h à l’amphi Weil – campus universitaire

« Nos démocraties sont en train de se dévitaliser dangereusement. La croissance des inégalités les minent en tant que formes de société.  Le déclin de la « performance démocratique » des élections en est aussi un des symptômes les plus visibles dans leur fonctionnement. La conférence en proposera une analyse. Le sens et les effets d’une présidentialisation des démocraties seront aussi discutés. La montée en puissance des populismes (que l’on définira) sera appréhendée sur la base de cet état des lieux . La conférence suggérera in fine des piste de réflexion et d’action sur les modalités et les formes de leur revitalisation ».

+ d’infos et inscriptions